monolithe monolithe.2 monolithe-le-panoramique

 

Le monolithe : une sculpture sonore

Sur le belvédère du Mont St Clair en 2008, j’ai imaginé et retransmis l’âme sonore de la ville de  Sète, le cœur des hommes. Cette sculpture sonore, monolithe de marbre noir, capte les rumeurs en 7 lieux typiques de la ville : les halles, le jeux de boules, le canal royal, la gare, la plage, la criée, le kiosque à musique. Les sons saisis en prises directes sont ensuite retransmis instantanément   par des haut-parleurs autour et dans le monolithe du Mont st clair. La rumeur de la ville, le cœur de la cité, semblent surgir des entrailles de la terre. Etre présent ici, tout en étant ailleurs.

Vidéo de l'inauguration du monolithe

Un clin d ’oeil à « L’odysée de l’espace » de Stanley Kubric

Concu dans un bloc de marbre noir parfait dépéché spécialement de Belgique par François Michaud, le monolithe s’inspire de la fameuse formule de Galilée : « Le monde est une sculpture vivante. « Du haut du Mont Saint-Clair, j’ai imaginé le monolithe comme récepteur du cosmos, qui réagit aux rayons du soleil  "Levent-Zénith-couchant". Le bloc a été sculpté en écho aux trois étapes de progression du soleil. La face Est a ainsi été polie des heures durant jusqu’à miroiter l’image du levant. Celle éclairée au zénith a été un peu moins travaillée et la face Ouest a été laissée brute comme une métaphore de la transmission avec le couchant. "Ma sculpture est un clin d’oeil à l’odysée de l'espace",

 

deux mains crane oiseaux copy

Dessin papier découpé 120 x 80 cm 

peinture13
Dessin sur toile, 122 x 91cm crayon aquarelle 

Coeurcaunes-pm

Marbre rouge 200x200x120cm collection privée